Métro de Sfax

Secteur: 
Transport Urbain
Type Projet: 
Projet Partenariat Public Privé
Etat d'avancement: 
Projet Programmé
Avec une population d’environ 600 000 habitants, Sfax est la deuxième agglomération tunisienne en termes de nombre d’habitants.
La ville a connu un étalement urbain important et couvre actuellement plus de 20 000 ha. Le développement des systèmes de transport collectif dans la ville, fondés principalement sur le transport routier par bus ou par taxis collectifs, ne sont toutefois pas en mesure de répondre efficacement à l’évolution des besoins inhérents à un tel étalement. La part des déplacements urbains effectués en transport public a ainsi été pratiquement divisée par deux au cours des trente dernières années pour passer de 43% à 21%.
Conscient de l’importance de renforcer la multi-modalité du système de transport public urbain à Sfax en vue de répondre à l’évolution des besoins tout en limitant les externalités négatives liées au mode routier, l’Etat tunisien envisage le développement d’un métro desservant cette agglomération qui s’intègre dans la stratégie de développement du Grand Sfax 2030.
Le projet du métro léger de Sfax consiste à la mise en place d’un réseau structurant de Transport Collectif en Site Propre (TCSP) à l’horizon 2030 composé de cinq lignes, deux lignes de métro léger T1 et T2 et trois lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) BH3, BH4 et BH5 accompagnées d’un pôle multimodal et de 12 parcs relais dont la capacité varie entre 100 et 200 places selon zone.
En raison de l’importance des coûts d’investissement et de leurs impacts sur la rentabilité socio-économique, il a été envisagé de le réaliser en quatre phases.
  • La première phase : prévue en 2022, comportant une partie de la première ligne de tramway T1, avec un terminus limité au Chihiya (soit une longueur de 13,5 km), et 5 lignes de bus forts préfigurant le réseau 2030 et permettant d’améliorer les transports sur l’ensemble de l’agglomération avec un coût estimé à 690 millions de DT (montant actualisé en 2016).
  • La seconde phase : prévue en 2024, devrait concerner la réalisation de la ligne T2, dans le centre-ville et la route de Gremda, au moins jusqu’à la limite de la zone dense au nord de la rocade km 4.
  • La troisième phase : prévue en 2026, pourra traiter du prolongement de la ligne T1 au nord, en fonction du développement du quartier d’El Ons ;
  • La quatrième phase : prévue en 2030, comprendra le prolongement de la ligne T2 et la réalisation des lignes de BHNS, dans un ordre à définir en fonction de l’évolution de l’agglomération.