Aberraouf Nouicer : La station Sonede de dessalement de l’eau de mer de Ksour Essaf sera opérationnelle dès 2025

Date de publication de l'article: 
12 novembre 2019
Aberraouf Nouicer : La station Sonede de dessalement de l’eau de mer de Ksour Essaf sera opérationnelle dès 2025 (Vidéo)

Taoufik Habaieb, envoyé spécial de Leaders à Johannesburg. La station de dessalement de l’eau de mer à Ksour Essaf (Mahdia) que la Sonède soumet à réalisation en PPP devait produire 200.000 m3/j en ystème d’osmose inverse, et contribuer ainsi à équilibrer la demande en eau dans la région, à l’horizon 2035. Le coût estimatif total est de l’ordre de 400 millions de dinars et les études de faisabilité seront engagées en 2020, pour une entrée en exploitation en 2025. Ces précisions ont été apportées par Aberraouf Nouicer, représentant de la Sonede à l’Africa Investment Forum, réuni à Johannesburg.

Les travaux exigent des délais supplémentaires par rapport aux autres stations, s’agissant de prise d’eau et de rejet dans la mer. Aussi, des normes très précis sont à respecter en la matière, a souligné Nouicer. Rappelant l’expérience de la Sonede qui totalise 700 millions de m3 par an, dessert 2,9 millions de clients entre usagers à domiciles, commerces, bureaux, industries et autres, il a indiqué qu’une série de nouveaux projets sont initiés. Il s’agit notamment de deux barrages et deux station de traitement d’eau de forage dans le Grand Tunis et le Sahel ainsi que deux autres stations à Sousse et Sfax.

Au total, la Sonede exploite depuis les années 1980 pas moins de 16 stations. La toute récente, a indiqué Nouicer est celle de Djerba, véritable réussite primée par le Global Water Award, a-t-il souligné. D’un coût de 60 millions d’euros et d’une capacité de production de 50.000 m3/j avec montée à 70.000, elle se distingue par une technologie avancée et une récupération significative d’énergie.

Lien de l'article